“Chaque fois que deux ou plusieurs personnes se rencontrent et se relient véritablement, quelque chose de spécial se produit : elles créent – elles rendent présent – un champ social qui ne les connecte pas seulement aux autres, mais aussi à eux-mêmes.
Ce champ est le vecteur par lequel nous pouvons nous éveiller à ce que nous sommes vraiment.
À première vue, on pourrait croire qu’il est limité aux acteurs en présence dans une situation donnée. Toutefois, en prêtant attention à des aspects plus subtils du champ social, on réalise qu’il est à la fois un espace de connexion locale et un espace ouvert à d’autres connexions – en fait, il nous raccorde directement à tous les humains de la planète. Au travers de l’air que nous respirons, nous sommes liés au reste de l’humanité.
Le champ social joue le même rôle que l’air : il constitue un espace commun de résonance auquel nous pouvons nous relier et que nous pouvons cultiver.”

Porté par l’association Dissidences, TerrO est un réseau qui stimule les liens entre les divers acteurs et actrices du champ social. Le but est de mettre à jour nos schémas d’actions collectives pour plus de résilience sur le territoire des Baronnies Provençales et alentours.
Et ce, en conscience que la Terre est notre seul lieu de vie, voire de survie.

Outre des rencontres réseau, un programme de formations, d’accompagnements et une pépinières d’initiatives sont créées afin de soutenir et pérenniser les projets et co-créations indispensables.
Ce programme fait de la qualité d’écoute et de présence un point d’appui afin de mettre en œuvre des transformations profondes tant sur le plan individuel que collectif.

Genèse :
Nous vivons actuellement des crises multiples (dérèglement climatique, économie, finance, travail, santé…) qui conduisent à une transformation profonde du champ social, de l’ensemble des connexions grâce auxquelles les acteurs d’un système entrent en relation, dialoguent, pensent et agissent.
Suite au premier confinement, plusieurs collectifs portant des initiatives autour de l’autonomie alimentaire nous ont contactés: production maraichère, compostage, épicerie locale, groupement d’achats conscient (G.A.C.), recherche d’une solution collective (coopérative) pour la reprise d’une conserverie locale…
De multiples enjeux sont à relever : co-créer, travailler en collectif, gestion de conflits, commercialiser, prix, forme juridique, expériences existantes… C’est dans ce contexte que nous souhaitons renforcer nos activités d’accompagnement, de formation, de pépinière de projets et de travail en réseau pour soutenir des activités structurantes et pérennes sur le territoire.